Notre nouvelle baiagnoire - Joseph Goodrich

Mon blogue

Notre nouvelle baiagnoire

Notre nouvelle baiagnoire - Joseph Goodrich

En aménageant une nouvelle salle de bains dans mon appartement, je pris la mesure de tous les modèles de mitigeurs qui existaient. Je ne m’étais jamais penché sur la question, puisque tout ce qui était en place à mon arrivée dans mon logement, me convenait. Je vis que des options très différentes, étaient envisageables. J’avais hésité entre mettre une simple cabine de douche, ou une baignoire. C’était la deuxième possibilité que j’avais retenue. Mon épouse avait jeté son dévolu sur une baignoire d’angle en faïence écru. Le carrelage de la pièce était dans les mêmes tons. Une bande de carrelage avec des formes géométriques d’un ton céladon formait une frise qui courait sur tous les murs de la pièce. L’aménagement commencé était déjà très satisfaisant. Pour l’instant, mon épouse ne pouvait pas encore prendre de bains. Nous ne possédions qu’une douche, ce dont nous nous étions contentés jusque-là.

J’étais, tout comme elle, impatient de tester la nouvelle baignoire. J’avais toujours dû faire attention à ma peau. Jeune, j’avais eu quelques soucis avec des boutons qui s’étendaient sur le haut de mon dos et sur mon visage. J’avais suivi un bon traitement acné qui m’avait guéri. J’étais plus attentif que d’autres à la qualité des produits que j’utilisais pour me laver. Pour profiter pleinement des bienfaits des plantes aromatiques, un bain était la meilleure solution. J’avais été initié à ce plaisir par ma conjointe. Lors d’un séjour, en hiver, dans un chalet, elle m’avait préparé un bain avec de l’avoine et de la lavande. Cette sensation de douceur m’avait laissé l’impression que mon corps était plus léger. Je comptais renouveler l’expérience chez moi.

Pour que le plaisir de se baigner soit le plus intense, je voulais un mitigeur qui coule en cascade, le bruit apaisant de l’eau ravirait mon épouse. Je voulais lui installer et qu’elle ait la surprise en revenant de ses quelques jours passés en compagnie de ses parents. Heureusement, le site sur lequel je commandai le mitigeur me proposa d’être livré très rapidement. Quand je le reçus, j’étais content, bien sûr, mais je vis que l’installation requérait un savoir-faire qui m’était inconnu. J’appelai Yann, qui en connaît beaucoup sur la plomberie, et il vint, un soir, pour m’aider. Quand mon épouse revint, elle adora le nouveau mitigeur de la baignoire. Elle se prépara un bain aux plantes, ravie d’être la première à essayer notre salle de bains toute neuve.